• L'Hypothèse Extra-Terrestre ou HET

    L'Hypothèse Extra-Terrestre (ou HET) est une proposition d'explication des Ovnis classés PAN D-2 par la manifestation technologique et/ou biologique de formes de vie intelligentes ne provenant pas de notre planète.

    Cette hypothèse se fonde sur les interprétations de divers indices relatifs à des cas d'Ovnis :

    - Observation de comportements apparemment intelligents des objets observés ou détectés... :
    * Pour : Intelligence ET possible, exclusion de phénomènes dénués d'intelligence (phénomènes naturels, illusions).
    * Contre : le sentiment d'intelligence est subjectif. Par exemple on peut avoir le sentiment qu'une lumière nous suit ou nous évite, alors qu'il peut s'agir d'un phénomène optique dépendant de notre position.

    - Certains rapports militaires ou de services de renseignement relatifs à des cas de "rencontres" et indiquant ne trouver d'explication ni dans des projets secrets nationaux ni dans ceux de leurs ennemis :
    * Pour : le mémo de H. Marshall Chadwell en 1952
    * Modération : Argument d'autorité - L'absence d'explication n'implique pas l'HET par défaut

    - Certains rapports militaires ou de services de renseignement n'excluant pas, voire penchant pour l'origine extraterrestre du phénomène. 
    * Pour : un mémorandum du FBI du 27 octobre 1952 faisant état de témoignages de militaires de haut rang évoquant sérieusement l'hypothèse extraterrestre. Le mémo Twining
    * Modération : envisager l'HET n'implique justement pas qu'elle est avérée.

    - Personnes supposées être informées dans ce sens car au sein des dispositifs officiels 
    * Pour : des militaires tels que Philip Corso, responsable de l'Army Research & Development Board - Foreign Technology Division Foreign Technology Division de 1960 à 1961, et membre du National Security Council sous Eisenhower - des scientifiques tels Robert I. Sarbacher, Wilbert Smith - Ces personnes n'avaient rien à gagner et plutôt tout à perdre à faire de telles révélations.
    * Modération : argument d'autorité. Il y a des malades partout, y compris chez les militaires.

    - Utilisation de termes évocateurs pour des usages officiels      
    * Pour : l'existence avérée d'une unité de l'USAF nommée Interplanetary Phenomenon Unit (IPU) à partir de 1947 - l'existence avérée du niveau de classification COSMIC TOP SECRET au sein de l'OTAN
               
    - Dissimulation avérée d'observations ou des explications d'observations par des autorités militaires ou gouvernementales      
    * Pour : les 4 explications successives données par l'USAF à l'Incident de Roswell (crash d'une soucoupe, ballon-sonde météo, ballon-sonde d'espionnage nucléaire des russes - projet Mogul, mannequins de tests de parachutes pour expliquer les corps).
               
    Validation
    En dehors de l'interprétation de ces indices de la casuistique Ovni, nous connaissons peu de faits indépendants allant dans le sens de l'HET (nous n'avons pas capté de signaux probants d'une autre intelligence par exemple). Sans qu'il puisse s'agir d'éléments probants à eux seuls, on peut toutefois citer :
    - la crédibilité croissante de la possibilité d'une vie extraterrestre : déjà admise théoriquement par la quasi-totalité des scientifiques, et confortée par la découverte de planètes extra-solaires (appartenant à un autre système stellaire que le nôtre), y compris de planètes semblables à la Terre (taille, masse, ni trop près ni trop éloignée de son étoile).
    - la corrélation entre observations d'Ovnis et une certaine heure sidérale (supposant une relation avec un lieu céleste donné), avancée par différents chercheurs mais réfutée par d'autres.

    Falsification
    Une force (et une faiblesse) de l'HET réside dans sa difficulté à la tester. Pour s'inscrire dans la réalité, cette hypothèse doit pouvoir citer des faits qui la confirment, mais aussi des faits hypothétiques qui pourraient la réfuter (sans quoi l'hypothèse n'offre d'adhérence à aucune réalité, fusse-t'elle encore à découvrir). Si les mêmes faits peuvent être interprétés, selon les auteurs, comme validant cette hypothèse ou comme la réfutant, ou si aucun fait ne peut être cité comme invalidant l'hypothèse, on parle d'hypothèse infalsifiable, qui ne peut relever que de la croyance (puisque les faits ne peuvent pas trancher, seule la foi reste).

    Or l'HET implique par nature une incommensurabilité potentielle qui la rend infalsifiable, en ce que :
    - l'extraterrestre représente l'inconnu, pour lequel il est difficile de faire des hypothèses en toute humilité (nous découvrons régulièrement sur Terre des choses qui nous paraissaient impossibles)
    - cet inconnu est supposé plus avancé puisque capable de faire des choses que nous ne savons pas encore faire, comme venir nous rencontrer. Cet état plus "avancé", est alors supposé généralisé aux niveaux technologiques mais aussi philosophique, spirituel, etc.

    Ainsi il devient souvent difficile de distinguer sur ce plan (capacités potentiellement énormes/incapacités inconnues) une croyance à des extraterrestres d'une croyance à des êtres divins quasi-divins.

    Objections
    Si elle reste la plus populaire, l'HET fait néanmoins régulièrement l'objet d'objections diverses, mais souvent basées sur des à prioris quant aux extraterrestres eux-mêmes :
    - Preuves minces : à notre connaissance il n'y a pas d'ET ni de vaisseaux capturés, ni d'objets réellement troublants récupérés ou oubliés. Les rares artefacts prétendus (fragment de magnésium d'Ubatuba, implants) restent sujets à caution.
    - Des extraterrestres ne se comporteraient pas comme çà (un argument qui se heurte au principe d'incommensurabilité) :
    - Cas "absurdes" : certains cas rapportés nous semblent absurdes de par leur aspect ou les comportements affichés.
     - Intelligence ponctuelle mais pas globale : si on peut reconnaître des comportement apparemment intelligents (bien que ne nous paraissant pas toujours sensés) dans certains cas, on ne constate pas d'intelligence globale du phénomène : pas d'avancée dans une direction ou une autre depuis des décennies (si ce n'est des siècles), juste une répétition par vagues.
    - Collecter des plantes, animaux, cailloux, terre, depuis des siècles (millions d'atterrissages selon les projections statistiques de Vallée notamment)
    - Etre en panne mais aussitôt réparées dès qu'on les voit avant qu'ils partent en vitesse
    - n'auraient pas cette apparence humanoïde, accessoirement peu adaptée au voyage spatial, et dont il est peu probable qu'elle ait émergé aussi sur une autre planète.
    - Le gouvernement ne peut garder des secrets : tous les appareils secrets sont connus au bout de 20 à 30 ans maximum.
    - Les ovnis violent les lois de la physique et la technologie est impossible : en dehors d'hypothétiques vaisseaux-mondes qu'on ne voit pas, on ne connaît aujourd'hui aucune physique permettant le voyage inter-stellaire (pas de vitesse supra-luminique, pas de voyages par "trous de vers").
    - Le paradoxe de Fermi : Si des ET étaient capables de venir jusqu'à nous - et en considérant que de telles civilisations existent depuis des millions d'années - où sont-ils ? Pourquoi ne les voit-on pas aujourd'hui ?
    - Les phénomènes de type ovni ont toujours été signalés au cours de l'histoire.
    - Les capacités apparentes de manipulation de l'espace et du temps suggèrent des hypothèses radicalement différentes et plus riches.

    De ces objections sont nées d'autres courants d'explication des ovnis, développés par Hynek (Il y a trop de choses contre. Il semble ridicule qu'une intelligence quelconque viendrait de distances si grandes pour faire des choses rapportées aussi stupides que d'arrêter des voitures et faire peur aux gens. Et il y a bien, bien trop de signalements), Vallée, Sider, Keel ou même Mesnard débouchant sur une tendance d'explications dite "paranormale".

    Etude
    De par sa nature spéculative, les études relatives à l'HET exploitent les données disponibles afin de tenter de la valider (avec parfois le défaut de "projeter"/adapter les données dessus). Cette activité d'"alienologie" regroupe des travaux :
    - Technologiques : Tentative de comprendre et essayer de reproduire une technologie ET (mécanismes de propulsion notamment).
    - Statistiques : Tentative d'identifier une famille d'observations interprétée comme dénotant forcément une intelligence (intérêt pour des installations nucléaires par exemple).
    - De Détection : SETI et cie...

    retour