• Forum Economique "Global Competitiveness" à Ryad le 23.01.2011

    Le cinquième Forum annuel sur la compétitivité économique "Global Competitiveness" s'est tenu à Riyad, en Arabie Saoudite, du 23 au 26 janvier 2011. Le nombre de participants était limité à 800 dirigeants d'entreprises, pour une contribution de 5.000 dollars.

    Parmi les colloques organisés dans ce cadre, avec 125 orateurs au total, celui intitulé "Contact : Learning from Outer Space" fut animé par le docteur Jacques Vallée, Nick Pope, le docteur Michio Kaku, Stanton Friedman et le docteur Zaghloul El-Naggar.

    Les organisateurs présentaient ainsi le colloque sur le ''Contact'' :
    "Nous sommes largement conditionnés par des contraintes psychologiques et socio-culturelles qui modèlent notre vision de l'univers, de telle sorte que nous sommes enclins à découvrir surtout ce que nous recherchons, et nous risquons de passer à côté de perspectives intéressantes."

    Nick Pope estime que la recherche de la vie extraterrestre dans l'espace pourrait avoir des retombées extrêmement profitables dans l'industrie, et pas seulement celle du divertissement.

    Stanton Friedman expose sa conviction que la Terre est visitée par des intelligences extraterrestres, et explique les raisons pour lesquelles ces êtres ne prendraient pas la peine d'établir un contact avec une civilisation si peu évoluée. Il invite les chercheurs à réfléchir hors des sentiers battus.

    Le physicien Michio Kaku partage sa fameuse vision sur la recherche des traces de Civilisations de type I, II et III... : "Mais nous sommes au stade zéro ; nous ne serons une Civilisation de Type I que d'ici environ un siècle."

    L'informaticien Jacques Vallée est maintenant un partenaire de sociétés d'investissement dans les nouvelles technologies. Il a rapidement exposé deux cas d'OVNIs remarquables (celui du Colonel Giraud à bord d'un Mirage IV au-dessus de Dijon en 1977, puis celui d'Orly en février 1956) pour montrer que l'étude scientifique du phénomène peut bénéficier à l'innovation, même s'il ne se dit pas encore prêt à engager les entreprises de la Silicon Valley dans cette voie.

    Le docteur Zaghloul El-Naggar, scientifique égyptien membre du Conseil suprême des affaires islamiques, cite plusieurs versets du Coran pour démontrer l'actualité du sujet.

    Voici en quels termes ce forum a été présenté dans le numéro de mars/avril 2011 de « Nexus » (la date donnée du forum, du 22 au 25 janvier, étant différente de celle donnée ci-dessus par www.ovnis-usa.com : du 23 au 26 janvier) :
    "C'est une première mondiale : le Global Competitiveness Forum, tenu à Riyad en Arabie Saoudite du 22 au 25 janvier, a laissé une place d'honneur à la question de la vie extraterrestre. Pendant une heure et quart, lors d'une session plénière tenue le premier jour, devant un millier de représentants des mondes politique, financier et industriel, cinq personnalités connues pour leurs travaux en matière d'ufologie ont décliné le thème central ''Contact : Ce que l'espace peut nous apprendre'' (Contact : Learning from Outer Space).

    ''Les soucoupes volantes sont une réalité'', a d'emblée assené le physicien Stanton Friedman, donnant ainsi la couleur générale des interventions.

    De son côté, l'ancien membre du ministère de la Défense britannique, Nick Pope, a développé la question des implications économiques qu'aurait la mise en place de relations avec une civilisation extraterrestre. Elles bouleverseraient les rapports internationaux, notamment la géopolitique des ressources énergétiques.

    Le physicien de la théorie des cordes, Michio Kaku, a abordé la question sous un angle très large qui lui est cher : le rapport que l'on entretient avec l'espace se définit en fonction de la maîtrise que l'on en a, qu'il gradue de 0 (nous) à 3 (maîtrise de systèmes galactiques). Les enjeux sociétaux, politiques et économiques sont donc inconcevables, mais le destin de l'Homme est bien d'accéder au degré supérieur de maîtrise de son univers.

    Pour Zoaghloul El-Naggar, le philosophe sunnite spécialiste du Coran, la question de la vie extraterrestre ne doit pas éluder celle, fondamentale, du bien-être de l'humanité. Aussi, d'un point de vue éthique, il est plus urgent d'aborder les problèmes de la faim dans le monde et des guerres que d'investir dans une recherche sur des sociétés extraterrestres face auxquelles nous sommes démunis.

    Enfin, l'astronome et informaticien Jacques Vallée a pris le contre-pied du philosophe pour souligner que, certes, le monde n'était pas encore prêt à investir dans ces recherches, mais qu'il fallait y penser sérieusement.

    Quel effet cette conférence aura-t-elle sur les puissants du monde représentés à Riyad ? Il est trop tôt pour le dire. Quoi qu'il en soit, le simple fait qu'elle se soit tenue est plus qu'un épiphénomène exotique au milieu de présentations magistrales sur les questions de développement, d'investissement, d'énergie ou de santé qui ont animé ces journées de réflexion.

    Dans le numéro suivant de Nexus, celui de mai/juin 2011, on trouve l'interview de deux intervenants au Forum : Nick Pope et Jacques Vallée.

    Nick Pope précise que ce Forum est comparable au Forum économique mondial de Davos, des chercheurs du SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) étant déjà intervenus à Davos (en 2010). On l'a convié à ce forum parce qu'il a fait des recherches sur les OVNIs pour le compte du ministère de la Défense britannique (MoD), mais aussi à cause du rôle qu'il a joué dans la déclassification et la publication des dossiers du MoD concernant les OVNIs. Une autre raison est qu'il intervient dans les médias pour les questions spatiales, y compris l'astrobiologie. Dans sa conférence, il a présenté un aperçu des recherches sur la vie extraterrestre en comparant ces travaux à une nouvelle course à l'espace.

    "Les ufologues, les astrobiologistes, les scientifiques de la NASA et du SETI recherchent cette vie en différents lieux et avec des méthodes différentes. J'ai dit que, comme dans toute course, le vainqueur sera celui qui, dans sa recherche, aura fait preuve d'innovation et d'esprit de compétition – le thème central du Forum. J'ai aussi évoqué les possibilités financières qui pourraient apparaître avec la découverte d'une vie extraterrestre (par exemple dans le domaine de la biotechnologie) et j'ai suggéré que le monde des affaires y réfléchisse." (N. Pope)

    Jacques Vallée a été invité au Forum en tant qu'investisseur impliqué dans les nouvelles technologies et aussi en tant que chercheur intéressé par les implications de la recherche sur les PAN.

    retour